Histoires de radio

Suisse:
Les émissions en ondes courtes de la SSR




C'est le 11 février 1937 que la Suisse a décidé d'installer des émetteurs en ondes courtes pour garder le contact avec ses nombreux ressortissants établis à l'étranger.



Les premières émissions sur Ondes Courtes de la Suisse ont débuté en 1935 via l'émetteur et l’antenne du centre de communications de la Société des Nations (SDN) situés sur le territoire de la commune vaudoise de Prangins, près de Genève.

A partir du 1er Août 1936, La SSR a également loué l'émetteur de l'Union des amateurs suisses d'ondes courtes sur le Gurten à Berne. Les émissions étaient produites par le studio de Bâle. Elles étaient hebdomadaires et destinées aux suisses résidents à l'étranger. Les locations de Prangins et du Gurten ne plaisait guerre aux PTT. La stratégie de la SSR était de forcer le P.T.T. à s'impliquer dans ce dossier.

Ce fut chose faite le 11 février 1937 où la décision de construite un centre émetteur ondes courtes fut prise .

En 1938, le Parlement a approuvé un crédit pour la construction du premier émetteur des P.T.T destiné à diffuser les programmes du service d'ondes courtes de la Société Suisse de Radiodiffusion. Directement, les travaux commence à Schwarzenburg, dans le canton de Berne. La station, comme tous les émetteurs suisses, dépend de l'administration des P.T.T. .Elle assure, outre la radiodiffusion, d'autres services comme la radio-téléphonie, le service maritime etc..

En 1939, début du printemps, la station de Schwarzenburg entre en activité avec 1 émetteur de 10kW couplé à une antennes losanges mais le 6 juillet 1939, l'émetteur est détruit par un incendie. Il est immédiatement reconstruit et Prangins assure l'intérim. En fin d'année, le site de transmission de Schwarzenburg a été reconstruit et est devenu opérationnel avec deux émetteurs Haswerler de Kilowatt de 25 et quelques antennes rhombiques.

Dès la fin de la Seconde guerre mondiale, la «voix de la Suisse à l'étranger» était devenue un des émetteurs internationaux les plus appréciés et une garantie d'information neutre.

La Guerre froide représente l’âge d’or de Radio Suisse Internationale : Durant ces années de propagande politique, la neutralité suisse a sûrement été une des clés du succès du Service des Ondes Courtes.

En 1952, en complément des antennes Rhombiques, un nouveau réseau d'antennes-rideaux a été construit .

En 1960,  les nouveaux émetteurs BBC et Marconi de 250 kW avec antennes orientables log-périodiques entrent en action

En 1964, 2 émetteur de 250 kW et des antennes omnidirectionnelles pour le service européen sont été installés à Beromünster dans le canton de Lucern Les émetteurs ondes courtes sont situés sur le même site que l'émetteur ondes moyennes.

1970 est la période de la guerre des fréquences et des puissances de diffusion entre les émetteurs des deux blocs qui tentaient d’occuper le monde au niveau radiophonique. Les installations de Schwarzenburg Beromünster sont insuffisantes. Un projet prévoit la construction de 4 émetteurs de 500 kW, à proximité de l'émetteur ondes moyennes de la Radio Suisse Romande, sur la commune vaudoise de Jorat-Menthue dans le village de Sottens, à mi-chemin entre Yverdon et Lausanne.
La population du plateau du Jorat-Menthue, proteste avec vigueur contre l'implantation dans sa région de autres nouveaux émetteurs à ondes courtes. Après plusieurs mois de lutte, le projet était abandonné et seul un émetteur sera installé.

En 1971, En plus de la radio téléphonie un nouveau service a été introduit à Scharzenburg: BERNA-RADIO, pour fournir une communication sans fil avec les avions en vol. 

En 1972, l'émetteur de Sottens entre en fonction. Un émetteur de 500 kw couplé à une antenne qui fonctionne entre 7MHz et 30MHz avec un gain d'environ 20dB. Montée sur rails et motorisée, elle permet de pointer les émissions vers toutes les destinations. L'ensemble permet de décupler la puissance de diffusion mais crée certaines nuisances dans l’environnement proche. Les P.T.T. ont analysé les plaintes, au cas par cas, afin de remédier aux conséquences du champ radioélectrique.

En 1973, Un émetteur de 250kW, équipé d'une antenne quadrant, est installé à Sarnen Ramersberg il diffusait dans les bandes des 75, 49 et 31m. Cet émetteur avait la particularité d'être installé dans un bunker à l'épreuve des bombes.

1974 : Suite aux actions des habitants de Sottens, il était impossible d'y installer d'autres émetteurs. On se tourne vers la création d'un nouveau centre équipé de deux émetteurs Borwn Boveri de 250kW. C'est la commune de Lenk dans la région de Chomme, dans l'Oberland bernois, qui est choisie. Les deux émetteurs assureront le service européen sur 6165 kHz et 3985 kHz

1978: Le service Ondes courtes est rebaptisé «Radio Suisse internationale»

Fin des années 1980, le déclin des ondes courtes s’amorce en raison principalement des changements politiques et de la fin de la Guerre froide.

1987 : Radio Suisse Internationale et Radio Chine Internationale signe un accord d'échange de plages horaires : L'émetteur de Schwarzenbourg et celui de Lenk sur 3985 kHz diffusent des émissions de Pékin alors que l'émetteur de Kumming diffuse les émissions de RSI vers l'Asie de l'Est.

1988, le 24 octobre, l'émetteur de Lenk a été mis hors service. En quelques jours, les antennes ont été démantelés. Aujourd'hui le bunker et les anciens réseaux souterrains sont utilisés par un fabricant de fromage.

1995 : L'émetteur de Beromünster est retiré du service.

1996 : Une augmentation de la puissance de Schartzenburg est envisagée mais la population s'y oppose et gagne en justice.

29 Mars 1998 : Les émetteurs de Schwarzenburg et le service aéronautique de Berna-Radio prendra également fin. Au moment de sa fermeture, la station de Schwarzenburg disposait de 3 x 250kW et 1 x 100 kw pour la radiodiffusion.
Les travaux de démolition ont commencé au début du mois de mai et terminés en août. Le bâtiment a été transformé en dépôt du musée de la Poste et des Télécoms

A partir de 1999, SRI s’est progressivement transformée en un site Internet, sous le nom de swissinfo.org, puis swissinfo.ch. Mais swissinfo continue a utiliser l'émetteur de Sottens pour diffuser une partie de ses programmes vers l'outre-mer, le reste est diffusé depuis d'autres centres émetteurs situés à l'étranger, notamment à Media Broadcast à Jülich en Allemagne, TDF en Guyane française et à Singapour.

Le 31 octobre 2004: c'est le fermeture de Sottens et fin des ondes courtes suisse, suite à la suppression de la subvention fédérale pour la création de programmes radios à destination de l'étranger des émissions de Radio-Suisse internationale (RSI), devenue Swissinfo.
En novembre 2004, l'antenne a été mise à la disposition des radio-amateurs pour un mois. Les 27 et 28 novembre, une équipe prendra part au concours mondial des radioamateurs. But de ces quarante-huit heures: établir le maximum de contacts en phonie (SSB), preuves à l'appui. Un outil exceptionnel qui leur donna toutes leurs chances au concours.
Le 4 décembre 2004 a eu lieu a Sottens un essai de transmission DRM (Digital Radio Mondiale. L'essai a eu lieu pendant la journée porte ouvertes organisée par les radio-amateurs.

Dès le mois de décembre 2004, l'antenne ondes courtes de 62 mètres et de 135 tonnes a été entièrement démontée et l'emplacement renaturalisé. Les bâtiments des ondes moyennes ainsi que la tour contiguë, d’une hauteur de 125 m sont aujourd'hui les seuls à subsister, étant classés au patrimoine du Canton de Vaud, ce sont les derniers témoins de la grande époque de la radio à Sottens.

Les activités du service international se limitent maintenant à www.swissinfo.ch et aux réseau sociaux. La plate-forme suisse d'actualités et d'informations est éditée en dix langues : en allemand, français, italien, anglais, espagnol, portugais, chinois, arabe, japonais et russe.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

- Schartzenburg
- Beromunster
- Sarnen
- Lenk, l'émetteur est dans un bunker
- La fin de Schartzenburg
- L'antenne de Sottens
- Le carillon ne joue plus l'indicatif.

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.