Histoires de radio

Sri-Lanka:
La station relais Deutsche Welle de Trincomalee.




Entre 1980 et 2011, la Welle disposait d'un centre émetteur relais au Sri-Lanka. Idéale pour la diffusion mais au milieu d'un champs de bataille.



Le 12 Août 1980, des représentants de la Deutsche Welle et du Sri Lanka Broadcasting Corporation ont signés un accord pour la construction d'une grande station de radio.

L'endroit retenu sera l'ancienne base navale de sous-marins de la Marine royale britannique, à 6 kilomètres de Perkara dans la localité de Trincomalee au nord-est de l'île.

Cet emplacement avait été sélectionné par Trans World Radio mais ceux-ci se sont finalement établis au nord de Colombo.

L'accord prévoyait l'installation d'un émetteur ondes moyennes de 600 kW sur 1548 kHz et de trois émetteurs à ondes courtes de 250 kW et un émetteur de radiocommunication de 10 kW. Une clause additionnelle permettait un doublement de l'équipement de radiodiffusion de la station, si nécessaire. 

La Welle voulait utiliser ce relais pour diffuser vers l'Asie-Pacifique, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, une population de plus de 2 milliards de personnes.

Octobre 1982, les travaux débutent : Les anciens bâtiments de la base navale britannique sont restaurés et adaptés aux besoins de la station. Plusieurs bâtiments sont construits et un premier émetteur de 250 kW Telefunken SV2540 est installé. La production d’électricité est réalisée sur le site, des générateurs sont mis en service.

31 décembre 1984, la station devient opérationnelle avec un seul émetteur car les deux émetteurs de 300 kW Telefunken S4003  sont toujours en cours d'installation. Ils entreront en service quelques semaines plus tard.

Au même moment, c'est l'insurrection tamoule, le terrain de la station est au milieu de la zone de guerre entre le Gouvernement central et les Tigres de libération Tamoul. Vu l'insécurité, Radio France International qui voulait participer à l'opération se retire du projet. Il en a été de même pour Radio Téhéran qui avait voulu aussi associer au projet.

Avril 1985, c'est l'émetteur ondes moyennes 600 kW est installé. En réalité, ce sont deux unités de 300kW qui sont couplées, ce qui permet de diffuser avec 300, 600 kW ou 400 kW couplés à puissance réduite.

1988, tous les travaux sont enfin terminés et la station est opérationnelle à 100%.

Au cours des années suivantes, à plusieurs reprises, la station a été fermée et le personnel évacué, suite aux incursions d'insurgés tamouls dans les installations.

Année 90, suite à l'effondrement de l'Union soviétique et les pays d'Europe de l'Est, le paysage audiovisuel à bien changé : D'une part, la saturation qu'a connu les ondes courtes est en baisse suite à l'arrêt de nombreuses émissions de propageant et d'autre part l'offre de relais ondes courtes explose. Il devient bien moins chère de louer des heures d'antenne dans les pays de l'est que d'entretenir un relais comme celui de Trincomalee. La Welle signe un contrat avec le radiodiffuseur de Russie pour la location d'émetteurs à raison de 19,5 heures par jours.

En 2000, Un émetteur de 300 kW Thales SK53C rejoint le centre, il sera adapté pour le DRM

En 2007, Lorsque la gouvernement Indien décide de convertir tous ses émetteurs ondes moyennes et ondes courtes en DRM, Deutsche Welle a suivi le mouvement et transmis en DRM depuis sa station de Trincomalee. C'est l'euphorie car ce mode de transmission offre une qualité d'écoute comparable à la FM et l'on y voit un grand avenir pour les ondes courtes et les ondes moyennes et l'espoir d'une renaissance des services vers l'étranger. C'est un ballon d’oxygène pour la station car les radiodiffuseurs des pays de l'est qui assuraient de nombreux relais tardent à renouveler leurs parcs d'émetteur pour des raisons budgétaires.

2010 Trincomalee diffuse avec 300 kW en DRM sur ondes courtes les programmes de la BBC World Service et de la Deutsche Welle vers l'Asie a raison de 4 heures par jour. De son côté, l'émetteur de 400 kW ondes moyennes diffuse en DRM 1 heure par jour à destination de l’Inde. Même la voix de la Russie utilise le relais pour diffuser des émissions en DRM vers l'Inde, c'est un retour de situation !

A la fin de Octobre 2011, la diffusion de la Deutsche Welle via le relais Trincomalee a pris fin pour des raisons de réductions budgétaires imposées par le Gouvernement Fédéral Allemand. En fin d'année, les contrats avec les autres radiodiffuseurs clients se sont terminés également.

Le 1er Janvier 2012, la grande station internationale de radiodiffusion située à Perkara-Trincomalee a été reprise par la SLBC Sri Lanka Broadcasting Corporation. La station diffuse des programmes de la S.L.B.C. et loue ses services à plusieurs radiodiffuseurs internationaux.

En 2016 les émetteurs diffusent les émissions de la S.L.B.C., d'Adventist World Radio, de FEBA Radio, d'Athmeeya Yathra Radio et la Deutsche Welle.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

- Les liaisons satellites avec les différents locataires
- Une vue magnifique sur le lac et l'océan indien.
- Salle des émetteurs ondes courtes
-
- Vaches dans les allées et singes qui jouent dans les antennes !
- Les deux générateurs électriques AEG
- un des 2 alignements de rideaux et antenne ondes moyennes

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.