Histoires de radio

Portugal:
Relais ondes courtes de la Deutsche Welle à Sines.




Pendant 41 ans, la Deutsche Welle a diffuser depuis Sines sur la côte de l'Alentejo au Portugal. Le centre a été un pionnier dans la mise en oeuvre de la technologie numérique sur les ondes courtes.



En raison de la propagation par réflexion sur l'ionosphère des ondes courtes, le Deutsche Welle avait des difficultés à couvrir depuis l'Allemagne certaines régions des pays de l'est. C'est pour cette raison qu'il fut envisagé d'utiliser une station à l'étranger. Le territoire de la côte de l'Alentejo au Portugal était un emplacement idéal.

Le régime de Salazar, qui était au pouvoir au Portugal, a accepté, à de très bonnes conditions, cette installation. Les seules restrictions pour d'obtenir une licence étaient de créer une société de droit portugais pour gérer la station. (C'est à cette même obligation que Radio Europe Libre a été obligée de se soumettre) et que la Welle était contractuellement obligée de retransmettre Radio Portugal International pendant un certain nombre d'heures/fréquences.

C'est donc sous le couvert de la société Radio Trans Europe, que la station a été créée et que le radiodiffuseur international portugais, RDP Internacional, a été relayé par DW Sines pendant toute la durée de vie de la station.

L'installation au Portugal a permis à la Welle d'utiliser 3 émetteurs Marconi de 250 kW dont elle ne savait que faire! Ils avaient été achetés pour un relais au Salvador, mais le projet a été abandonné vu les difficultés administratives pour obtenir les permis auprès des autorités locales. Les 3 émetteurs ondes courtes ont été acheminés vers Sines alors que l'émetteur ondes moyennes a été mis en service à Montserrat aux Antilles.

En Juin 1970, la Deutsche Welle a inauguré le centre émetteur à ondes courtes de Sines ainsi qu'une station de réception à Sesimbra, à environ 50 kilomètres au nord.

A cette époque, la transmission par satellites n'existait pas encore. Le signal audio des studios de Cologne était transmis sur ondes courtes par les stations de radiocommunications de la Deutsche Post en RFA vers la station de réception à Sesimbra qui le retranmettait vers les émetteurs de Sines.

1990, la station de réception à Sesimbra a été fermée, le signal audio des studios étaient envoyés directement sur le site de Sines par satellite.

1998, la Pro Funk GMBH, filiale de Deutsche Welle, et l'Institue Communication Portugal signent un nouveau contrat pour l'exploitation de la station pour 15 ans. Pro Funk GMBH représente désormais les intérêts de la radio internationale allemande au Portugal.

C'est également le début des émissions de Radio Canada International sur cette station, en échange d'heures d'antenne à Sackville.

Avec la chute des régimes communistes en Europe de l' Est, l'émetteur de Sines risquait de perdre de son importance car toutes les antennes pointaient vers cette région. Afin de donner une nouvelle vie au centre, six des anciennes antennes rideaux fixes et logarithmiques périodiques verticales sont remplacées par 3 antennes rotatives. Grâce aux antennes tournantes, Sines a commencé à diffuser en Afrique et en Amérique latine. Du côté des émetteurs, les anciens Marconi sont remplacés par de nouveaux émetteurs Thomcast de 250 kW, moins gourmands en énergie et compatibles avec la diffusion en numérique.

La station est automatisée afin de réduire les opérations manuelles et DW commence à effectuer des émissions d'essais en mode numérique DRM (Digital Radio Mondiale) permettant la transmission de la DW dans un système offrant une très bonne qualité sonore. Le centre a été un pionnier dans la mise en œuvre de la technologie numérique sur les ondes courtes.

2009, RTP a également utilisé le système numérique à partir du 31 Janvier pour les programmes RDP international du week-end.

30 Octobre 2011 la station de Sines a cesser d'émettre, suite à la diminution considérable des émissions sur ondes courtes. La station sera démantelée et les 500 tonnes d'acier recyclés.

En plus de 40 ans, les émetteurs de la station ont été utilisés, non seulement par la Welle mais aussi par beaucoup de radios internationales:

  • les radiodiffuseurs chrétiens tels que IBRA Radio (ex Tanger), Radio Renaissance et Adventist World Radio (AWR).

  • les diffuseurs internationaux tels que RCI (Radio International Canada), le NHK (Radio Japan), BBC, RNW (Radio Nederlands), sans oublier Rádio e Televisão de Portugal qui a utilisé les émetteurs pour les émissions RDP international.


 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

- Vue d'ensemble du site de Sines
- Une des premières antennes dipole rotatives
- La batiment des émetteurs
- Antennes de réception du signal de Cologne, Montréal, Londres..
- Salle de commande et de contrôle
- Les anciennes antennes rideaux et log-périodiques verticales
- Les anciens émetteurs Marconi récupérés du Salvador
- Les émetteurs Thomcast 250 kW utilisés pour le DRM

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.