Histoires de radio

Palestine:
La station de radio arabe des Services Secrets anglais.




1942, une mystérieuse station de radio voit le jour : Radio Sharq al-Adna semble avoir pris la place de Freedom Broadcasting Station, qui diffusait en 1941 des appels pour que la population arabe s'engage dans les forces britanniques.



Qui se cache sous cette station qui diffuse en arabe ?
La station « Sharq al-Adna » appartient à la société privée « Near East Arab Broadcasting Station » dont le siège est à Jérusalem et les studios à Jaffa. Officiellement donc, c'est une station privée commerciale diffusant en arabe.
En réalité il s’agissait d'une station contrôlée par une section des services secrets britanniques, le SEO : Special Operations Executive. Les Britanniques, qui administraient la Palestine sous mandat de la Société des Nations ont toujours démenti toute relation avec la Grande-Bretagne et affirmaient que « c'était une station exploitée par un groupe de personnes liées aux Arabes ».

Station publicitaire avec un P comme propagande.
« Sharq al-Adna » était le réponse trouvée pour combattre la propagande diffusée par les Nazis et Mussolini. Le but premier de la station était la propagande déguisée et d'aider à maintenir la stabilité politique et économique en Palestine.
Sharq al-Adna opère au moyen d'émetteurs ondes courtes diffusant sur 3320 6135 6710 6790 9650 et 11720 kHz. Le succès de la station ne se fait pas attendre, les programmes étaient jugés de qualité dans le monde arabe, de plus, la plupart des Arabes croyaient que Sharq al-Adna, était de leur côté.
Les émetteurs avaient une puissance de 7,5 kW et étaient situés à Jaffa et certains dans l'enceinte de l'émetteur du British Forces Broadcasting Service à Beit Jala près de Bethléem.

Le départ clandestin vers Chypre.
En 1948, à la fin du mandat, la station quitte progressivement la Palestine,  Ses 4 émetteurs en ondes courtes quittent Jaffa pour Chypre où ils ont été installés dans le plus grand secret à l'intérieur de la base militaire de Zygli.
Il n'est pas très courant qu'une station privée commerciale s'installe dans un base de l'armée et continue a utilisé ses indicatifs radio de Jourdanie ! Cela n'empêche pas le Gouvernement Britannique de toujours nier les faits.
Les studios quittent Jaffa pour Polemidia au  nord-ouest de Limassol  Début 1950, « Sharq al-Adna » diffuse aussi sur ondes moyennes avec 7,5 kW sur 635 kHz, ce qui augmentait son audience.

La station veut améliorer sa couverture.
Dans les années 1950, un projet de développement fut mis en œuvre pour améliorer les studios et les émetteurs. En 1953, un émetteur Marconi 20kW O.C. suivi par 2 autres Marconi 7,5kW.
En 1955, la station se lança dans la construction d'un second site d'émission à Lady Mile, la plage de Limassol, située en bordure de la plus grande base militaire de Chypre. L'émetteur ondes moyennes est inauguré le 12 mai 1955 et diffuse sur 638kHz avec une puissance de 100kW.

La guerre de Suez
La station met à la disposition de la Voix de l'Amérique les anciens émetteurs ondes courtes 7,5 kW. Le centre de Zygli a été utilisé par la VOA dans l'attente de la construction des relais en Grèce !
La radio a beaucoup fait parler d'elle en1956, lors de la crise de Suez et la guerre contre l'Égypte. La station a diffusé ouvertement de la propagande anti-égyptienne sous le nom de « Voice of Britain ». Elle avait chngé de main, au lieu de dépendre du MI6, elle dépendait du Foreign Office.

Une véritable guerre des ondes av ec bombes.
En novembre 1956, « Voice of Britain » a diffusé ses émissions sur les fréquence de Radio Le Caire juste après qu'une bombe a explosé dans le centre émetteur d'Abu Zabal au nord-est du Caire.
Après cette les aventures de Suez, le radio ne présentait plus d'intérêt pour les services secrets ni pour les Affaires Etrangère. Du jour au lendemain, on notifie à le BBC qu'elle doit gérer la station sans délai.

La fin de l'aventure.
« Sharq al-Adna » devenue « Voice of Britain » devient le « British East Mediterranean Relay » BERM. Il ne subsistera que le nom de « Sharq al-Adna » gravé à l'entrée du centre.
Ce n'est que lorsque les documents gouvernementaux ont été déclassifiés au milieu des années 90 que l’existence de liens entre la station et les services secrets a été dévoilée.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.