Histoires de radio

Lituanie:
Nouvel émetteur ondes moyennes pour RFE/RL a Sitkunai.




Sitkumai contre Bolshakovo : Un nouvel épisode de la guerre des ondes des ondes entre Washington et Moscou ?



A la Conférence de Washington sur la radio de 1927, la fréquence de 1386 Khz a été affectée à la station "Kowno, Lituanie" (Kowno est aujourd'hui Kaunas). 

En 1937, la décision a été prise de construire un nouveau d'émission près du village de Sitkunai, 18km au nord de Kaunas. La construction à débuté en 1939 mais a été interrompue par la guerre. L'émetteur de 120 kW ondes moyennes était resté loqué en Grande-Bretagne.

Dans le plan d'allocation de fréquences de Copenhague de 1948, la fréquence a été confirmée à "Kaunas, SSR lituanien".

En 1951, à titre de dommages de guerre, la Lituanie reçoit un émetteur ondes moyennes de 150 Kw Telefunken 50 Kw confisqués aux allemands.

Sitkunai diffusait le "5ème programme" de Radio Moscou sur ondes courtes et sur un émetteur ondes moyennes. L'autre émetteur OM diffusait le programme lituanien.

En 1964, les ondes moyennes lituaniennes font l'objet d'une modernisation : nouvel émetteur de marque Storm (Russe) sur 271 m et nouvelle antenne anti-fading de 257,5 m.de haut.

Par contre, l'émetteur le premier émetteur ondes moyennes sur 216m soit 1385 kHz, semble peux intéresser les russes : entre 1953 et 1972, la station a été éteinte.

1974, Moscou s'attribue la fréquence de 1385 Khz pour son nouvel émetteur de Bolshakovo dans l'enclave russe de Kaliningrad, à 140 km de Sitkunai. Cette station diffuse les programmes allemands et anglais de Radio-Moscou et ensuite de la Voix de la Russie.

Légalement, un déménagement d'une station à plus de 30 km de son emplacement enregistré doit être coordonné avec les autres pays européens et transcrit à l'UIT. Cependant, Moscou n'a pas pris la peine de respecter les traités internationaux, et n'en a même pas informé l'UIT.

Le plan de Genève n'a pu que confirmer la fréquence au profit de la Lituanie

En janvier 1991, au cours de la lutte des États baltes pour l'indépendance de l'URSS, Sitkunai entre dans la résistance.

Quelques mois plus tard, la Lituanie a gagné la lutte et a été reconnue comme un État souverain.

En 1991, lorsque la Lituanie a quitté l'URSS, les ministères de télécommunications lituaniens et russes ont signé un protocole : les Russes ont déclaré leur reconnaissance des assignations de fréquence de la Lituanie. Dans le registre de fréquences de l'UIT, la fréquence de 1386 kHz a été changée de "Kaunas, URSS" à "Kaunas, Lituanie", ce qui donne à la Lituanie, et non à la Russie, le droit d'opérer sur cette fréquence.

Cependant, la situation réelle était différente. Non seulement les Russes n'ont pas libéré la& fréquence de 1386 kHz, mais, au lieu d'avoir un émetteur de 1000 kW autorisé par le Plan de Genève, ils ont lancé un émetteur de 2500 kW et au lieu d'avoir une antenne non directionnelle autorisée par le Plan de Genève, ils ont utilisé une antenne de directionnel à 8 mâts. Ces 2 éléments donnent une puissance rayonnée 29 fois plus qu'autorisée par les accords internationaux.

À l'automne 2001, les autorités lituaniennes ont demandé aux russes d'arrêter cette opération illégale car la Lituanie avait l'intention de lancer sa propre station de diffusion sur cette fréquence, conformément au Plan de Genève.

Les Russes ont refusé et exigé que la Lituanie retire son affectation du 1386 kHz du registre de fréquences de l'UIT.

Partie de bras de fer, la Lituanie a diffusé sur le 1386 Khz avec son ancien émetteur de 75kw avec l'intention d'installer un émetteur de de 750 kW / 250 kW à SitkÅ«nai à 1386 kHz.

En mars 2002, Radio Baltic Waves International, basée à Vilnius, a reçu une licence pour diffuser sur ondes moyennes de 1386 kHz avec un EIRP de 32,1 dBkW (1622 kW).

Il faut dire que la Lituanie avait un client pour utilisé sa station : Radio Europe Libre - Radio Liberty la célèbre station américaine pas très aimée au Kremlin !

Les travaux de modernisation du site n'ont pas été faits et Radio Liberty diffusait sur l'ancien émetteur ondes moyennes, vieux de 52 ans. La Voix de la Russie a entre temps abandonné les ondes moyennes.

Cette année, l'émetteur qui était utilisé par l'American Forces Network a été mis en service à Sitkumai pour diffuser Radio Europe Libre - Radio Liberty. Cet émetteur, qui n'a que 5 ans, diffuse actuellement avec 75 kW. A pleine puissance il peut diffuser avec 150 kw mais pourait voir sa puissance montée à 300 kw.

Moscou n'a qu'a bien se tenir : "Si la Russie tente d'essayer de perturber ou de bloquer ce programme ou si la situation en Russie s'aggrave de façon spectaculaire, nous pourrions transformer cet émetteur à pleine capacité" a t'on déclaré à Radio Baltic Waves International.

Tempête dans un verre d'eau, me direz-vous, puisque la Voix de la Russie ne diffuse plus.. Pas exactement, car l'émetteur de la Voix de la Russie est à la recherche de locataires et a contacté des agences de communication et des organisations religieuses.

RFE-RL diffuse 10 heures par jour les émissions des services russes et biélorusses de Radio Free Europe / Radio Liberty (RFE / RL).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.