Histoires de radio

France:
Radiola, la première station privée de radiodiffusion à Paris.




C'est le 26 juin 1922 qu?Émile Girardeau et la SFR lançaient Radiola : la première station privée de radiodiffusion de Paris.



La Groupe CSF et ses filiales.

Émile Girardeau a fondé et dirigeait la Compagnie Général de TSF, en abrégé CSF. Cette société était propriétaire de la société Radio-France qui exploitait depuis 1921 la station intercontinentale à Sainte Assise en vertu d'une concession de l’État et de la Société Française.
Il était aussi le propriétaire d'autre société : la Société Française Radioélectrique (SFR) dont l'usine se trouvait rue Greffulhe à Levallois-Perret et assurait la construction en série des premiers postes récepteurs français sous la marque Radiola.
Émile Girardeau s'y connaît donc très bien en matière de transmissions, il disposait du matériel d'émission et voulait dynamiser les ventes des récepteur grand public.

Station Expérimentale de Levallois.

En 1921, Girardeau demande au ministre des PTT, une autorisation pour effectuer des émissions expérimentales de radiodiffusion dans son laboratoire de recherche. Une autorisation limitée lui est accordée au début 1922.

Dans son usine, située au bord de la Seine, à la limite entre Levallois-Perret et Neuilly-sur-Seine, Giradeau installe la « Station Expérimentale de Levallois ». Dans un des bâtiments du laboratoire, CSF installe un émetteur de 2 kW . Deux pylônes autoportants de 60 m de haut sont montés dans la cour de l'usine, aux extrémités des bâtiments. L'antenne est constituée d'une mappe de fils tendu entre les pylônes.

Le 26 juin 1922, la station est en service sur 1565m grandes-ondes.
Le choix des grandes ondes était justifié pour de raisons économiques : les États-Unis diffusait en ondes moyennes et l'on craignait que la marché national ne soit envahi par des récepteurs du surplus américain.
En octobre, il demande l'autorisation d'émettre régulièrement.

La Station Radiola.

La « Station Expérimentale de Levallois » dévient « Radiola » : le même nom que celui des postes fabriqués par la SFR.
La station embauche Marcel Laporte qui sera le pionnier des speakers français connu sous le nom de Radiolo. 
Un studio est installé est installé dans les caves du Siège Social au 79 boulevard Haussmann à Paris.
Début novembre 1922, l'ensemble est opérationnel et les émissions seront diffusées chaque jour de 20h45 à 22h00 sur 1780 m. Au programme, des informations, de la musique et des concerts.

Radiola devient Radio Paris

En Mars 1924, Radiola devient Radio Paris suite à son rachat par un regroupement d'actionnaires dont Havas, la Société Gaumont, la Compagnie des Lampes et la Banque de Paris et des Pays Bas.

L'émetteur de 2 kW de Levallois-Perret est remplacé par un émetteur de 5 kW à Clichy, au 84 rue du Landry, une antenne tendue entre 2 pylônes de 100 m est installée. Par la suite la puissance sera portée à +/-20 kW sur 1725 m..

1929 Suite à la conférence de l'IUT de Prague de 1929 sur l'attribution des fréquences de radiodiffusion grandes ondes en Europe, la station émettra sur 1724 m. avec 80 kW. L'antenne horizontale était portée par 3 pylônes de 208 m de hauteur, distants de 350 m.

En 1931, Radio-Paris construit un centre émetteur à Saint Rémy l'Honoré (  au lieu-dit « La Ferme de Châtillon » près des Essarts-le-Roi dans les Yvelines).

Nationalisation de Radio Paris

1933, la station Radio Paris est nationalisée et passe sous le contrôle des PTT le 17 décembre. Elle intègre le réseau de la radiodiffusion d'État sous le nom de « Poste National Radio-Paris ».

Les studios sont installés au 11 rue François 1er à Paris.

Les anciens propriétaires de Radio-Paris, à qui l'État vient de racheter la radio pour douze millions de francs réinvestissent une partie de leur bénéfice dans la création de Radio Luxembourg.

Le plan de fréquence de Prague est remplacé par le plan de Lucerne et la longueur d'ondes passe à 1648 m.

Les émetteurs du Poste Colonial quittent Pontoise pour s'installer dans le centre émetteur du Poste National Radio-Paris aux Essarts-le-Roi

L'état se lance dans la construction du centre émetteur « La National » à Allouis. Il rentrera en activité en 1938 et sera inauguré en octobre 1938. L'émetteur des Essarts-le-Roi resta en service comme émetteur de secours.

L'occupation.

Le 18 juillet 1940, l'occupant nazi investit les locaux de Radio Paris, et en usurpe le nom pour en faire une station de propagande:

L'émetteur aux Essarts-le-Roi reprend du service pour diffuser les émissions de la propagande. Elle utilise le nom de Radio Paris mais les émissions sont réalisées dans les studios du Poste Parisien, la diffusion se fait en utilisant les anciens émetteurs de Radio-Paris ainsi que des équipements qui avaient été sauvé de Radio Luxembourg. Radio Paris pouvait être capté dans l’Europe entière et en Afrique du Nord.

Cette utilisation du nom de Radio Paris par les allemands a donné naissance au fameux chant : « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand » chanté sur l'air de « la Cucaracha » et largement diffusée dans les émissions françaises de la BBC.

15 août 1944, les locaux de la station seront libérés par un commando Résistance Police aidé d'employés de la station.  Le 17 août 1944, les Allemands dynamitèrent le site d'Allouis et les Essarts resta en activité..

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.