Histoires de radio

Chine:
Radio Chine Internationale à la conquête de l'Afrique




La Chine veut briser l'hégémonie médiatique occidentale en Afrique RCI a pour vocation de concurrencer des médias comme RFI, BBC DW et VOA



Les africains déroule le tapis.. rouge !
Fini le temps ou Radio Chine Internationale se contentait d'arroser le continent en ondes courtes.

Plus d'installation au nez et la barbe des autorités, contrairement à sa stratégie en Américaine.

RCI s'implante en Afrique à visage découvert par la grande porte avec le soutient des gouvernements locaux.
La montée en puissance de Radio Chine Internationale est dû au désintéressement des anciennes puissances coloniales et à la faillite des médias public. RCI a aussi réussi à tirer profit de la fin du monopole dans de nombreux pays africains.

La coopération prépare le terrain:
L'arrivée d'antennes de RCI fait partie d'une politique globale qui a commencé par des aides économiques du gouvernement chinois dans tous les domaines. L'industrie des télécoms, pose des fibres optiques, construit des centres émetteurs, des maison de la radio et même des stations de brouillage !

Ce fut le cas 1970 pour la construction d'un centre émetteur à Bamako au Mali. Ce émetteur du Bamako1 (4 émetteurs ondes courtes 50 kw , portés ensuite à 150kw: 2 pour le programme ORTM et 2 loués comme relais à la chine, le dernier contrat de 10 ans arrive à échéance en 2017.

En Zambie en 1973 – 1996 – 2001 et 2005, plus d'une vingtaine d'émetteurs FM sont offerts par le Gouvernement de Pékin à la Zambia National Broadcasting Corporation.

Au Mali en 1996: Construction du centre radio-télé de Mopti et accord par l'Installation du centre émetteur Bamako 2 disposant d'un émetteur à ondes courtes de 100kw et d'un ondes moyennes de 150 kw. En 1998 des Centres de radiotélédiffusion à Ségou et Sikasso sont financés et enfin en 2009 début de la construction de la Tour de la Radiotélévision du Mali financée par bail signé entre le centre de radiodiffusion malien et RCI.

Au Zimbabwe en 2005, fourniture d'une station de brouillage pour contrer les radios de l'opposition.

En 2006
Au Lesotho en 2006 don du gouvernement chinois pour la fourniture d’émetteurs FM.
En Guinée, au Gabon et en Guinée Équatoriale: Inaugurations des Maisons de la Radio-Télévision, entièrement équipées grâce dons de la Chine.

En 2007
Ethiopie: Fourniture et installation de 7 émetteurs de 100kw, les systèmes d'antennes et équipements de studio.
Centrafrique: Signature d'une convention d'un montant global de trois milliards neuf cent millions FCFA pour un projet de renforcement des capacités des émetteurs du centre de diffusion de la radio nationale situé à Bimbo (9 km au sud de Bangui) 

Au Liberia en 2008 : Inauguration du siège rénové du Liberia Broadcasting System (LBS) et d’une station de radiodiffusion équipée de deux émetteurs FM, dont un destiné à la diffusion des programmes de RCI. Le tout réalisé et financé par la Chine.

En 2009
Au Congo Brazzaville: Inauguration de la Maison de la radio et de la télévision congolaise comprenant plusieurs studios. Une construction réalisée par des entreprises chinoises.
En Centrafrique en 2009 : Inauguration de la Maison de la radio et de la télévision congolaise, construite par des entreprises chinoises.

En 2010
Burundi: Engagement de la Chine à rénover les studios de la radio télévision du Burundi et à fournir rapidement un nouvel émetteur radio pour remplacer celui de Manga.
Ouganda: Attribution à la compagnie chinoise Huawei, pour le compte de l’Uganda Broadcasting Corporation (UBC), d’un marché comprenant la fourniture d’équipements pour studio de télévision, l’installation d’un réseau de diffusion numérique terrestre nationale, un système d’encodage national, un centre national d’opération et des décodeurs adaptés, le tout financé par un prêt de l’Exim Bank.
Île Maurice: Inauguration du siège du groupe public Mauritius Broadcasting Corporation comprenant plusieurs studios, réalisé et financé par la Chine.

En 2011
Centrafrique: La Chine offre un important don au ministère de la Communication pour le remplacement des émetteurs de Bimbo après que le pays eut vainement cherché à se procurer auprès de la France !
Éthiopie, après la fin du contrat pour le centre ondes courtes de 2007, la chine installe un émetteur OM de 200kw.

En 2014: Centreafrique, la Chine arrive une nouvelle fois à l'aide en réparant et en augmentant la puissance de l'émetteur de Bimbo, mis à sac lors des évenements de mars 2013

Plusieurs de ces contrats sont examinés par la Justice, il semblerait que le mot "matabiche" a déjà été traduit en chinois!

Une présence locale en FM:

Les émissions pour le continent africain étaient alors toutes diffusées sur les ondes courtes, format qui reste le plus utilisé par la radio sur ce continent.

Cela n'a pas empêché RCI de s'implanter, sur place, en FM.Fort de cette introduction chinoise dans ces pays, le meilleur accueil a été réservé à RCI. Difficile de dire non à l'implantation d'émetteurs RCI.

Profitez de notre pack promo !

Installation d'émetteurs RCI avec nos offres exceptionnels :

Partenariat avec des media locaux ; Formation du personnel en Chine ;  Installation de votre maison de la radio, si ce n'est déjà fait. Construction de votre centre émetteur, si ce n'est déjà fait.

L'aventure démarre en 2000

RCI procède à la création de son réseau de correspondants en Afrique, ensuite tout va s'accélérer.

2002, entrée discrète au Kenya en diffusant les programme sur un émetteur de la KBS à Nairobi.

2006, un centre de communication qui gère la diffusion en Afrique de RCI est installé au Kenya, ensuite un émetteur à Mambasa.

2008, c'est au tour du Liberia.

2009, RCI met en service des émetteurs au Sénégal sur Dakar, Ziguinchor, Kaolack et Saint-Louis et un accord est signé avec le Congo Brazzaville.

2010, le Niger est couvert par 3 émetteurs à Niamey, Maradi et Zinder. Une demande pour l'installation d'un studio a aussi été introduite.

2011, La république du Congo Brazzaville déjà couverte, c'est au tour de la république Centrafricaine de lui ouvre ses portes avec un émetteur à Bangui.

2012, Au tours de Nouakchott en Mauritanie et de Moroni aux Comores

2013, C'est l'entrée au Burundi, avec un émetteur à Bujumbura

2015, Radio Chine Internationale a signé une convention avec l’Agence sénégalaise de presse pour étoffer son offre de contenus.

2015, RCI fait les yeux doux au Benin

2016, Des pourparlers sont en cours pour établir une collaboration avec le Radiodiffusion Télévision Sénégalaise.

En Afrique du sud CRI s'est trouvé un partenaire local pour le service Anglais en FM et utilise les ondes courtes du Broadcasting Relaystation, exploité par SENTECH à Meyerton en Afrique du Sud pour couvrir l'Afrique.

Une présence rédactionnelle sur place.

Le premier bureau africain fut ouvert au Caire en décembre 1986, mais il couvrait davantage à la région Moyen-Orient. Le premier bureau en Afrique subsaharienne allait être ouvert à Harare au Zimbabwé en 1988, suivi par celui de Nairobi l’année suivante, puis par des bureaux au Nigeria et au Niger ainsi que des studios de production au Botswana et au Sénégal.

RCI multiplie les partenariats avec les médias locaux pour échanger des programmes ou des reportages et même du personnel.

Le département de français entretient également des relations de coopération avec les instituts d’études, les établissements d’éducation, les chambres de commerce et les entreprises.

Des programmes adaptés à l'Afrique.

Les concurrents de RCI produisent de plus en plus souvent des émissions réalisées depuis leurs capitales, parfois par des collaborateurs qui n'ont jamais mis un pied en Afrique.

Bien souvent, ce sont des rediffusions de programmes nationaux.

RCI qui était réputée pour ses programmes, peu divertissants et au contenu idéologique au temps de l'ancien régime a tiré la leçon du passé et propose des émissions spécialement dédiées à cette partie du monde, dont des éléments sont réalisées par leurs studios en Afrique ou par leurs partenaires locaux.

Le Ministère de la Propagande a mis en veilleuse son activité de propagande en donnant aux producteurs de médias plus d'autonomie.

Un vent de légitimité semble souffler sur le contenu, ce qui a entraîner une augmentation des auditeurs et de leur fidélité.

Un contenu adapté comme pour l'émission « Fréquence Afrique », qui évoque entre autres, la vie des Africains en Chine, des Chinois en Afrique, non sans oublier la promotion de la coopération sino-africaine.

Autres points forts de RCI : les langues utilisées varient de pays en pays : en français en Centrafrique, en français et en arabe en Mauritanie etc..

L'avantage des langues.

Alors que les autres stations internationales diminuent le volume des émissions dans les langues africaines, RCI les augmentent.

Le département Français de Radio Chine internationale vous propose même son "manuel de base du chinois" et le chinois devient une langue étrangère indispensable pour travailler dans les secteurs qui bénéficient de l'aide chinoise.

Les nouveaux media.

Ainsi RCI a-t-elle inauguré en 1998 son site en ligne pour le service anglais, puis, l’année suivante, celui du service français et ensuite dans les autres langues.

Des applis sont aussi disponibles

Cette migration vers d’autres formats de diffusion médiatique, revendiquée par le groupe, a été confirmée en 2011 avec l’inauguration du China International Broadcasting Network (CIBN), un projet de diffusion audiovisuelle numérique dont on ne peut encore évaluer le développement sur le continent africain.

La radio a également élargi sa diffusion par le biais des réseaux de télévision numérique satellitaire par la conclusion d’un accord, en 2005, entre RCI et le groupe multimédia sud-africain MIH Holdings Limited, permettant à la radio d’être diffusée sur un réseau satellitaire disponible dans 50 pays africains et dans près d’un million de foyers.

Par ailleurs, elle bénéficie des services de la société anglaise de diffusion World Radio Network (WRN) avec laquelle elle collabore depuis 1999 et qui retransmet ses programmes en Afrique du Sud par son réseau satellitaire.

En télévision, la Chine a fait son apparition en Afrique avec le groupe public CCTV et le groupe privé Star Times.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

- Contrepartie? émetteurs et studios au Sénégal
- L'équipe du studio RCI de Dakar
- GB Times Filande actif en Afrique
- Gabon, une maison de la radio en cadeau.
- Bimbo contruit et reconstruit par la chine.
- Maison de la Radio TV pour la MBC à Maurice
- Nodernisation d'emetteur au Burundi
- Centres émetteurs en Ethiopie avec l'aide de la Chine

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.