Histoires de radio

Chine:
Radio Chine Internationale et ses réseaux parallèles.




Alors que la Chine s'est toujours distinguée à brouiller les stations étrangères afin qu'elles ne soient pas écoutée en Chine, l'inverse ne risque pas de se produire.



Certains se sont inquiétés lorsque Radio Chine Internationale louait les émetteurs ondes moyennes de RTL et de MCR ou les ondes courtes d'Issoudun et de Montsinéry pour inonder le monde avec sa version de l'actualité. Ces locations d'émetteurs ne sont en réalité que la pointe de l'iceberg des activités extérieures de la Chine.

La face cachée de RCI
Partout dans le monde, le montage financier et la structure de l'entreprise sont les même.  Les trois hommes d'affaires chinois en partenariat avec Pékin ont chacun créé une société de médias nationale détenue à 60 pour cent  par un groupe basé à Pékin appelé Guoguang Century Media Consultancy qui est entièrement détenue par une filiale de CRI.
• En Europe ,GBTimes Tampere en Finlande 
• En Asie-Pacifique, Global CAMG Media Group de Melbourne, en Australie.
• Et en Amérique du Nord, G & E Studio Inc, près de Los Angeles, en Californie http://fremy.be/radiodiffusion/index.php?radiodiffusion=Etats-Unis&id=30&cat_id=9

La technique du Chaperon Rouge..
Alors que les stations internationales comme le VOA, RFI, BBC etc. affichent clairement leur identité et le fait qu'elles reçoivent des fonds de leurs gouvernements, CRI utilise des sociétés écrans qui masquent son rôle.
De nombreuses émissions sont diffusées sans faire mention de CRI et en se faisant passer pour une radio locale. C'est une manière insidieuse de faire passer une version différente des informations.
Les différentes émissions s'adressent à 3 cibles distinctes: la première génération d'immigrants chinois ayant des compétences limitées en anglais;deuxième génération chinoise curieux au sujet de leur patrie ancestrale;  et les auditeurs non-chinois que Pékin espère influencer.
Le contenu des programmes provient principalement de Radio Chine International mais également de sociétés de production dont nous venons de parler et qui sont contrôlées directement par Pékin.

L'Europe devient un marché secondaire. 
Après avoir utilisé l' émetteur de RTL ondes moyennes (1440Khz) à Marnach pour les émissions en Anglais de China Radio International et MCR ondes moyennes (702Khz) au Col de la Madone pour Radio Chine International en français, RCI a décidé que la couverture de l'Europe n'était plus sa priorité. Ce qui ne empêche pas RCI d'exploiter directement, ou indirectement, des relais FM dans plusieurs pays sous le nom de RCI (Albanie etc) ou sous une autre appelation comme c'est le cas à Paris: LCF (La Chine en Français), diffusée en radio numérique à Paris.
Les activités cachées de RCI en Europe sont l’œuvre de GBTimes en Finlande qui a des participations (ou fournit un contenu) dans au moins neuf stations. Elle dispose de centres de production à travers l'Europe de la Finlande à la Turquie.
Son PDG  Zhao Yinong a confirmé qu'il reçoit plusieurs millions d'euros par an de CRI et qu'il n'avait rien à cacher. Wang Gengnian, le président de Radio Chine Internationale, s'est personnellement rendu au siège de gbtimes à Tampere en Finlande en 2012. 
RCI utilise toujours l'émetteur Moldave de Pridnestrovskiy Radioteletsentr à Grigoriopol: 500kW sur 1548khz et de Fllake en Albanie 500kw sur 1215khz.

Radio Chine International.
C'est en 1941 dans la clandestinité que CRI a débuté ses émissions. 
Dans les années 1960, la station était connue sous le nom de Radio Pékin, elle connu un grand développement lors de la révolution culturelle en  diffusant une importante propagande en faveur de la Révolution culturelle à l'époque de Mao Zedong. Elle était relayée par Radio Tirana.
Par la suite, lors du désengagement de l'URSS à Cuba elle s'est trouvée une tête de pont en Amérique en utilisant le nouveau centre émetteur de Radio Habana Cuba.
Aujourd'hui, outre le réseau de l'ombre dont nous venons de vous parler, CRI diffuse dans le monde entier  au moyen de plus de 50 émetteurs et relais à ondes courtes.
Le bâtiment abritant cet important outil de « propagande » du gouvernement chinois était un imposant immeuble de 15 étages. 
Les programmes sont réalisés dans plus de 61 langues dont Albanais, Allemand, Anglais, Arabe, Bengali, Birman, Bulgare, Cinghalais, Chinois, Coréen, Français, Espagnol, Espéranto, Pilipili, Houssa, Hindi, Hongrois, Indonésien, Italien, Japonais, Kazakh, Kirghiz, Swahili, Khmer, Laotien, Malais, Mongol, Néerlandais, Népalais, Ouïghour, Ourdou, Pachtoune, Persan, Polonais, Portugais, Roumain, Russe, Serbe, Tamoul, Tchèque, Thaï, Tibétain, Turc, Vietnamien et de nombreux dialectes chinois.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Canaries
Ethiopie
Gabon
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bulgarie
Chypre
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Monaco
Pologne
Portugal
Russie
Suisse
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

- Le siège de RCI à Pekin
- Le siège de la société écran aux USA
- Des studios en Europe de la Finlande à la Turquie
- MCR au Col de la Madone a aussi diffusé RCI
- Echange de bons procédés: RCI à Issoudun
- Les antennes RCI Kunming-Anning utilisée par RFI !

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.