Histoires de radio

Bulgarie:
Radio Bulgarie Internationale, menaces de fermeture écartées.




La menace est écartée et toutes les rédactions internationales sont placées sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères et de la Présidence de la République, qui ont l'intention de consolider et d'étendre leur présence et leur poids dans le monde.



Le 19 janvier 1936 les premières émissions en ondes courtes de la Bulgarie sont émise dans les bandes des 41 et 19 m sur 7460 kHz et 14.970 Khz. Ces programmes dominicaux étaient transmis par des émetteurs de radiotélégraphie de 1,5 kW installés à Sofia. Les émissions régulières commencent en avril 1936, elles sont diffusées en bulgare et espéranto. C'est en mai 1937 que les émissions en français, allemand, anglais et italien débutent. Cette première tentative d'émissions internationales a été interrompue de mai 1937 pour reprendre en 1939 sur 8465 kHz.

En 1944, les émÑ–Ñ•Ñ•Ñ–onÑ• sur OC sont une nouvelle fois suspendues mais à la fin de 1944, le nouveau gouvernement bulgare et le ministère de la Défense décident de relancer la station ondes courtes. Les émissions reprennent en 1945 et d'autres langues sont ajoutées: le polonais, le tchèque, le hongrois, le serbo-croate, le grec et le turc.

Les émetteurs sont toujours installés au sud-est de Sofia à 2 kilomètres du centre ville. Ils sont au nombre de deux et ont une puissance de 2 à 3 kW. Celui diffusant sur 7490 kHz date de 1942 et l'autre, sur 8465 kHz a été installé pendant l''arrêt des émissions.

1952 un centre émetteur est construit par l'URSS à Stolnik, à l'est de Sofia. Elle entra en service en 1958 et était équipée de 2 émetteurs de fabrication Russe de, respectivement, 15 kW et 100 kW. L'un des émetteurs du centre de Sofia voit aussi sa puissance augmentée à 15 kW .

1960, une autre station ondes courtes est installée par les russes à Kostinbrod, à 15 km au nord-ouest de Sofia.

1955, un autre centre émetteur a aussi été installé à Borovets au sud de Varna. Outre l'émetteur ondes moyennes Tesla de 30 kW, il y avait un émetteur à ondes courtes, aussi Tesla, de 18/30 kW. Il était très difficile d'avoir des informations sur les centres émetteurs car ils servaient à différents services: radiodiffusion, télégraphie et radiocommunication etc.

En 1957, Radio Sofia lance des émissions régulières en espagnol et en arabe

En 1959 , le volume des programmes diffusés par les deux programmes de Radio Sofia, diffuse à l'étranger est en moyenne 50 heures par jour.

En 1970, Un quatrième centre émetteur est installé par les russes à Padarsko Plovdiv, à 70 km au sud-est de Sofia. La station disposera de 2 émetteurs de 500 kW et 3 de 250 kW. Outre les antennes rideaux, il comporte aussi une antenne rideau rotative.

1970, Des émissions en albanais et en portugais sont ajoutées.

1989, A la fin de l’aire soviétique, Radio Sofia utilisait les émetteurs suivants: à Stolnik un émetteur de 15 kW, à Kostinbrod un émetteur de 100 kW et à Plovidv, 3 émetteurs de 250 kW et 2 de 500 kW.

Changement de régime, changement de nom: Radio Sofia devient Radio Bulgaria en 1993.

1998, commence l'aire du numérique et la radio bulmgare crée son site Internet. En 2004, les programmes sont diffusés sur Internet.

Mai 2008, Radio Sofia inaugure des émissions en DRM depuis le centre de Kostinbrod.

2011, pour des raisons budgétaires, les émissions en portugais et italien sont supprimées.

Les programmes en grec, serbo-croate et albanais sont diffusés sur ondes moyennes, entre autres par l'émetteur de Vidin, au nord-ouest de la Bulgarie sur 576 kHz (200 kW / 400 kW) qui est toujours en service et par l'émetteur de Petrich Blagoevgrad sur 747 kHz (500 kW).

2012, la diffusion sur ondes courtes est supprimée et les programmes sont diffusés exclusivement par Internet. Les centres émetteurs de Kostinbrod et de Plovdiv doivent être démantelés. Les antenne de Plovdiv sont détruite l'année suivante et il ne subsiste que les bâtiments.

Une fin plus heureuse est réservée au centre de Kostinbrod qui sera repris par une société privée.

2015, Le service international a éteint ses émetteurs de ondes moyennes dans les provinces de Kardzhali, Razgrad, Shumen et Targovishte. Le service de langue turque de trois heures n'est plus diffusé que dans la province du nord-ouest de Vidin. BNR a commencé son service turc en 1945. Le service avait été fermé entre 1984 et 1989 pendant le gouvernement de l'époque menait une campagne d'assimilation des Turquophone dans le pays.

2017, nouvelle crise au service international de la radio bulgare.

Après avoir supprimé l'audio sur internet, on veut supprimer le service web. Les journalistes manifestent. Le Président de la République est même monté au créneau, critiquant cette décision. Finalement RBI ne ferme pas : La menace est écartée et toutes les rédactions internationales seront placées dorénavant sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères et de la Présidence de la République, qui ont l'intention de consolider et d'étendre leur présence et leur poids dans le monde.

Verra t'on le retour de Radio Bulgarie Internationale en audio sur le net en podcast?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Burundi
Canaries
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Guam
Japon
Kuwait
Palestine
Sri-Lanka
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Malte
Moldavie
Monaco
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

-
- Le siège de Radio Bulgarie à Sofia
- Manifestation Je suis radio Bulgarie
- Radio Bulgarie soutenue le chef de l?Etat bulgare Radev

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.